Cap Corse

Le vignoble Corse


Le vignoble de Corse existe depuis plus de vingt-cinq siècles. Dans cette île méditerranéenne, la terre et le climat conviennent à la culture de la vigne. Au cours des siècles, des cépages spécifiques s’y sont développés pour donner le jour à des vins rouges, rosés et blancs très particuliers, qui ne ressemblent à aucun vin du continent. Ils n’en sont pas moins dotés de grandes qualités gustatives.

Origine et histoire de la vigne


Hauts lieux du Bassin Méditerranéen, l’île de Corse a subi toutes les vicissitudes de nombreuses occupations.
Ce sont probablement les navigateurs grecs, venus d’Asie Mineure au VI° siècle av. J.C., qui importèrent la vigne en Corse. Les légions romaines qui s’installèrent à Aléria en 94 av. J.C. qui poursuivirent les plantations qui se développèrent lentement mais régulièrement par la suite.
Les Génois en 1572, décrètent, pour chaque propriétaire terrien, l’obligation de planter de la vigne. A partir du XVII° siècle, celle-ci occupe l’ensemble de la Corse. En 1793, l’île compte 9 800 ha de vignes.
En 1874, un rapport souligne que la vigne est la ressource principale pour les trois quarts de la population. Cette même année, est marquée par l’invasion phylloxérique qui ravage la moitié du vignoble. Il faudra attendre 1957 pour que l’économie redémarre et m’l’arrivée en 1959 des 17000 rapatriés d’Afrique du Nord pour connaître de nouveau le développement de nouvelles plantations, cherchant à recréer avec des cépages méditerranéens les vignobles producteurs de vins courants qu’ils avaient dû abandonner.
Malgré un retour à l’élaboration de vins de qualité, le vignoble corse se singularise aujourd’hui par deux types de productions : l’une, de vins typiques, réalisés à partir des cépages courses, l’autre de vins issus d’une proportion variable de cépages, mais minoritaire, de cépages méridionaux

Le paysage viticole


Le relief des coteaux, parfois très pentus, subit l’influence de la mer et des sommets
L’île de Corse est une montagne dans la mer dont le point le plus élevé, le Monte Cinto, culmine à 2706 m d’altitude. Sa chaîne montagneuse, qui compte plus de vingt sommets au-dessus de 2000 m, traverse l’île du nord au sud comme une arête centrale. De celle-ci partent de nombreux cours d’eau qui ont créé sur toutes faces de l’île d’étroites et profondes vallées. Les vignes accrochées à ces flancs sont plantées sur les coteaux parfois très pentus des versants de ses vallées ou sur des plateaux souvent proches de la mer.
La proximité de reliefs élevés influe également sur le comportement végétatif de la vigne en tempérant les excès des différents climats.

Le climat


Le relief de la Corse est le plus élevé des îles de la méditerranée. Les climats montagnard et marin se conjuguent.

Le rôle de la montagne est déterminant pour la viticulture dans une île qui reçoit 2 750 heures de soleil par an. L’altitude du vignoble, qui s’étale de 10 à 400 m, et la proximité de reliefs parfois élevés influent sur le comportement de la vigne en tempérant l’excès du climat. La profonde pénétration de l’influence marine jusqu’au cœur de l’île en fait un pays surprenant de fraîcheur et qui se rapproche fréquemment de vignobles plus septentrionaux. Seule la région de Ponte Leccia, située à l’intérieur des terres, se trouve peu influencée par l’effet des brises marines. La pluviométrie est abondante bien qu’irrégulière 700 mm sur la côte, 1500 mm en montagne

Sols et sous-sols


Le vignoble de Corse repose sur quatre types de substrats qui lui sont très favorables

Dans sa partie est, depuis Solenzara jusqu’au Cap Corse inclus, la Corse alpine a donné naissance à des sols provenant de la décomposition du schiste.
Les sols schisteux sont des substrats assez superficiels. Ils sont nettement plus caillouteux dans le secteur du Cap Corse et beaucoup plus compacts pour le vignoble situé dans la partie est de l’île.

La bordure littorale, qui longe cette zone schisteuse de Solenzara à Bastia, est constituée de soles d’alluvions anciennes ou marno-sableux et de roches cristallines.
Suivant le relief, les teneurs en sédiments et en argiles peuvent varier considérablement, donnant naissance à des vins plus ou moins structurés, plus ou moins fins.

Au sud et à l’ouest, les granites dominent, ils représentent les deux tiers de l’île : c’est la Corse ancienne. Les sols issus de l’altération de ces roches sont constitués d’arènes granitiques. Ce sont des substrats de structure légère plutôt profonds, très filtrants et sensibles à l’érosion. Leur faible réserve hydrique rend la vigne plus sensible à l’effet des différents millésimes.

Le secteur de Patrimonio, et celui de Bonifacio sont constitués de calcaires argileux.

Les appellations


La Corse compte aujourd’hui 9 Appellations d’Origine Protégée classées comme ceci :

• 2 Appellations principales : « Ajaccio » et « Patrimonio ».
• 5 Appellations de type « villages » : « Vin de Corse »

ou « Corse » suivi des noms suivants :
AOP Vin de Corse Calvi
AOP Vin de Corse Sartène
AOP Vin de Corse Figari
AOP Vin de Corse Porto-Vecchio
AOP Vin de Corse Coteaux du Cap Corse
1 Appellation de type régional : Vins de Corse
1 Appellation pour les vins doux naturels (VDN) : Muscat du Cap Corse



Le cépage blanc :Vermentinu


En Corse, cette variété présente depuis plusieurs siècles et introduite vers 1300 est dénommée Vermentinu ou Malvasia; Malvoisie de Corse. Ce cépage blanc est le cépage principal de toutes les A.O.C. blancs de Corse (75 à 80% minimum selon les appellations). C’est également un cépage d’appoint pour les A.O.C. rosés et il fait partie de l’encépagement pouvant donner droit à la dénomination « Vin de Pays de l’île de Beauté ». Ce cépage occupe des superficies importantes. Dans ses meilleures expressions, ce cépage blanc donne naissance à des vins d’une couleur pâle avec des reflets jaune-vert. Ils sont caractérisés par une grande richesse aromatique, au nez et en bouche qui en fait, fort probablement, le cépage le plus aromatique des cépages blancs méridionaux. En effet, au nez, il donne des vins blancs secs très typés, avec des arômes floraux (fleurs blanches, aubépine, rose, acacia, genêt), et des notes amyliques, voire minérales aussi pour certains d’entre eux. En bouche, ils sont fins, équilibrés, gras, amples et puissants et peu sensibles à l’oxydation. Comme pour beaucoup de cépages blancs aromatiques, les vins seront à consommer assez jeunes. Le Vermentinu, en effet, s’exprime pleinement dès sa première année, mais explose véritablement grâce à son potentiel au bout de 2 à 3 ans. Puis le profil aromatique évolue, les notes florales s’estompent au profit de notes plus anisées, minérales (silex, pierre à fusil). Son potentiel aromatique exceptionnel, son degré d’alcool intéressant et son acidité parfaite font de ce cépage, qu’il est devenu quasi-incontournable pour obtenir de très grands vins blancs de qualité sous notre climat Méditerranéen.

AOP Vin de Corse-Coteaux-du-Cap-Corse


Ce vin produit sur le fameux Cap Corse, dans le département de la Haute Corse. Autrefois plus vaste, ce vignoble, planté en terrasses, se réduit aujourd'hui à celui qui environne Rogliano (à l'extrémité nord du cap) et à quelques autres vignes disséminées sur des coteaux à pente extrêmement raide, en suspend sur des plateaux vertigineux. La superficie de production ne dépasse pas 35 hectares et produit 850 hl/an (AOC Coteaux-du-Cap-Corse et AOC Muscat-du-Cap-Corse réunies).
La nature des sols argilo-schisteux et les traits climatiques à la fois marin et montagneux sont propices à l'élaboration de grands vins blancs secs. Les vins produits sont issus des cépages traditionnels corses auxquels s’ajoute le codivarta, admis spécifiquement dans l'AOP Vin Corse-Coteaux-du-Cap-Corse.
Cette appellation fournit des vins d'une grande finesse. Des rouges de longues gardes structurés par le fort ensoleillement et la culture en terrasses, et des blancs secs doux et élégants, principalement élaborés autour du vermentino.

Vin de France Cuvée Lina Pierreti  2016 13°
Vin de France Cuvée Lina Pierreti 2016 13°

Terroir : Argilo-Schisteux
Elevage : Elevage en cuve
Cépage : Vermentinu

Vin de France Clos Nicrosi 2016 13°
Vin de France Clos Nicrosi 2016 13°

Terroir : Schistes dégradés
Cépage : Vermentinu
Elevage : Elevage en cuve

Vin de Corse Coteaux du Cap Corse 2016 13°
Vin de Corse Coteaux du Cap Corse 2016 13°

Terroir : Argilo-Schisteux
Elevage : Elevage en cuve
Cépage : Vermentinu

Vin de Corse Coteaux du Cap Corse 2016 13.5°
Vin de Corse Coteaux du Cap Corse 2016 13.5°

Terroir : Silico-argileux
Elevage : Elevage en cuve
Cépage : Vermentinu

Vin de Corse Coteaux du Cap Corse 2016 13°
Vin de Corse Coteaux du Cap Corse 2016 13°

Terroir : Argilo-calcaire
Elevage : barriques avec batonnage sur lies fines
Cépage : 90% Niellucciu, 10% Grenache

Mentions légales